13 JT / Roller / Basket en fauteuil / Surdité en signe / Vélo d’occasion

2
23679

Vendredi soir, au Piccadilly café restaurant de Chalon, les mains s’agitaient beaucoup… Normal me direz-vous lors d’un repas. Bien sûr, mais là, les mains servaient à tenir fourchette et couteau, mais aussi à communiquer. Autour de la table, des sourds et des entendants pour ce repas de fin d’années de la trentenaire APLS, Association pour la Promotion de la Langue des signes

Ce repas animé réunit les élèves et les membres sourds de l’association. Ce temps de rencontre convivial permet aussi aux élèves de mettre en pratique leurs cours qui ont lieu les soirs de semaines de 18 à 20 h à l’Espace Jean Zay et rue Saint-Georges. Au bout de 3 ans, on peut communiquer avec les sourds. Un apprentissage pas toujours évident…

Un tiers des élèves de l’APLS vient du milieu médical, le deuxième tiers apprend la langue des signes pour le plaisir et enfin le troisième des lycéens pour une option bac, ou des demandeurs d’emploi pour devenir par exemple médiateur interprète.

 

Il reste encore beaucoup de chemin pour que nos amis sourds trouvent leur juste place. À la technologie et aussi à nous de les y aider.

 

Association pour la promotion de langues des signes. (APLS)
apls.lsf@laposte.net – Tel : 06.86.17.83.78
www.facebook.com/lanquedessigneschalon

Lsf : langue des signes française

L’histoire de la L.S.F. a un parcours chaotique. (site de l’APLS)

Durant des siècles, les sourds étaient acceptés comme des paysans ou simplement tolérés.

À partir du 16e siècle, des penseurs comme Montaigne ont permis d’avoir des regards positifs sur les sourds qui ont été éduqués, mais exclusivement oralement.
Au 18e siècle l’abbé de l’Épée fonde une école en développant « les signes méthodiques » ce qui permet aux sourds d’obtenir des progrès spectaculaires dans leur épanouissement intellectuel. Malheureusement les querelles entre les méthodes gestuelle et orale ont continué pour aboutir en 1880 à l’interdiction de signer. Les signes se perpétuent en semi-clandestinité. En 1977, soit près de cent ans plus tard cette interdiction est levée.

Aujourd’hui, et ce depuis 1991, les parents d’enfants sourds ont le droit d’opter pour une éducation bilingue.La L.S.F. est reconnue comme langue officielle depuis 2005. À titre d’information, un livre sur cette histoire, « les sourds, c’est comme ça ! » a été écrit par Yves DELAPORTE aux éditions maison des sciences de l’homme.

 

2 COMMENTAIRES

  1. Bravo à toute l’équipe superbes reportages et grande qualité merci à vous. Grande diversité des documentaires….Courage à toute votre équipe de bénévoles. Mérite toute l’attention des chalonnais et du grand chalon..SOLIDARITE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.